Tromboniste, arrangeur, directeur musical, compositeur et pédagogue.

JACQUES BOURGET a étudié le trombone classique et le trombone jazz, l’arrangement et la composition au Berklee College of Music de Boston, à l'Université Laval et à l'Université Concordia de Montréal. À l’été 1998, il a participé au Jazz workshop du Banff Centre for the arts où il a travaillé avec plusieurs grands noms du jazz canadien et américain. En 2000, il suivait une session de perfectionnement auprès de David N. Baker au Centre d'arts Orford. En décembre 2004, grâce à une bourse de perfectionnement du CALQ, il a passé un mois à La Havane auprès du réalisateur d’albums Joaquim Bétancourt, artiste réputé s’étant mérité le Grammy de musique latine en 2001.

Jacques Bourget enseigne le trombone classique et jazz au Cégep de Sainte-Foy depuis 1988, le trombone jazz à la Faculté de musique de l'Université Laval depuis l'automne 2000 ainsi qu’à l’Université de Sherbrooke depuis septembre 2006.

Sa carrière est jalonnée de réalisations qui lui valent le respect de ses pairs et du public : prix du " Most Outstanding Band in the Senior Class " à la finale régionale du Canadian Stage Band Festival en 1983, création en 1986 du groupe SAUDADE qui lancera son troisième album en mars 2003, fondateur et directeur artistique des Productions Jacques Bourget de 1988 à 1995, production de plusieurs spectacles de jazz en salle, membre de l'Orchestre de jazz de l'Union européenne de radio-télévision 1999 et participation à l'enregistrement du disque "100 Years of Duke Ellington" sur étiquette Justin Time, boursier du Conseil des arts et des lettres du Québec pour un perfectionnement en jazz latin à Cuba en 2001et en 2004, sans oublier un travail constant d’écriture musicale pour des groupes de 4 à 21 musiciens. En plus du groupe SAUDADE, Jacques Bourget dirige le Big Band QUÉBEC JAZZ ORCHESTRA, le DIXIELAND BAND, TROMBONE SUMMIT et le QUINTETTE JACQUES BOURGET. Tous ces ensembles se sont produits en spectacles à maintes reprises et ont donné lieu à plusieurs captations par la Chaîne culturelle de Radio-Canada.